Il était une fois… Jaws

Jaws est né le 10 juillet 2006, à Toronto. Inutile de vous dire qu’il n’a pas beaucoup apprécié sa petite balade de 7h en voiture pour le retour.

Jaws, vous l’aurez deviné, tire son nom du célèbre requin dans le célèbre film «Jaws», ou «Les dents de la mer» en bon français. Je vous rassure, ce n’est pas du à sa mâchoire imposante. C’est plutôt pour la niaiseuse raison, qu’un chat se promène souvent la queue dans les airs. Alors, lorsqu’il passe derrière une table, mettons la table à café du salon, nous y voyons seulement sa queue, tel un aileron de requin dans la mer. La comparaison est évidente, non!?!

Mise à part le nom, Jaws n’a rien d’un requin féroce. Premièrement, parce qu’un Bengal ça ressemble à un léopard, pas à un requin et deuxièmement, parce qu’il... n’y a pas de deuxièmement. Sans farce, Jaws est un chat des plus tendres. Il prend même plaisir à se faire tirer le poil par le nouveau petit humain de 6 mois. D’ailleurs, il est en amour avec bébé Émile.

Digne de sa race, Jaws est un petit roi capricieux qui demande beaucoup, beaucoup (beaucoup, beaucoup,...) d’attention et d’amour... mais seulement quand ça lui tente... et idéalement à 4h du matin quand tout le monde dort. Sa majesté a ses petites manies et ses fantaisies de chat qu’on ne peut éviterkdjfkj sdh jhgfhf       bjsvdv dsvrjghawe ù (ça c’est lui qui marche sur le clavier, même s’il aurait bien pu faire le tour). Au grand malheur de sa vieille (et grincheuse) soeur Mya qui subit souvent ses humeurs. Quand Jaws veut quelque chose, c’est maintenant et tout le monde doit être au courant. Avec sa voix qui porte, il n’hésite pas à nous faire savoir qu’il est aux alentours, avec un excellent sens du timing... T’sais quand le bébé vient tout juste de s’endormir!

Pour en revenir à nos moutons/chats, une tache est apparue dans l’oeil gauche de Jaws à l’été 2009. C’est surtout en 2012 que celle-ci s’est mis à prendre de l’expansion. En avril 2013, nous avons décidé de faire une recherche sur internet pour découvrir ce que cela pouvait bien être. La panique nous a pris. L’internet nous a dit que notre chat allait mourir du cancer dans les 5 prochaines minutes! Nous avons donc pris rendez-vous avec un ophtalmologiste pour chat à la clinique DMV à Lachine (coucou Dr. Ollivier!). Jaws a été suivi de près jusqu’au jour où on nous a finalement dit qu’il était préférable de lui faire enlever l’oeil afin de prévenir un cancer. À cause d’une situation complexe (l’achat d’une maison, la perte de nos deux emplois [Hé oui! Yé!] une grossesse et un déménagement à 9 h de route, au Nouveau-Brunswick... et ce, tout en même temps), nous avons dû attendre pour l’opération.

En début 2016, les choses progressent encore. Jaws a passé plusieurs tests récemment et heureusement, il est toujours en parfaite santé. Houra! Un vrai chaton de course! Par contre, l’opération est inévitable si l’on veut empêcher que cela dégénère et éliminer les risques de développer des métastases. Nous nous rendons donc à Moncton, au CullenWebb Animal Eye Specialists, avec Jaws et bébé, le 15 mars 2016. Durant les tests préopératoires de Jaws, Dre Cullen nous confirme qu’il s’agit bien d’un mélanome à son oeil gauche. Elle entend aussi un souffle au coeur, validé ensuite par l’autre vétérinaire sur place. Fatalité. Nous devons faire d’autres tests afin de savoir si cela est pathologique ou non. Si oui, les risques seront trop grands lors de l’anesthésie. Nous décidons alors de faire des radiographies et une prise de sang. Nous sommes donc repartis bredouille vers Caraquet, avec un chat et ses deux yeux.

Les tests ont finalement démontré que Jaws n’a pas la cardiomyopathie hypertrophique féline (HCM) et pourra donc être opéré. Nous mettons donc à l’horaire notre rendez-vous à Moncton le mardi 22 mars 2016. Ce matin là, à 4h précisément, les bagages sur le bord de la porte, nous réalisons qu’il serait plutôt imprudent de faire la route avec la tempête qui fait rage. Nous annulons donc la chirurgie. Un peu à bout de souffle des dernières semaines, nous décidons donc de retarder l’opération au mois de mai. Si tout se passe bien (croisez vos doigts svp!), Jaws aura enfin son énucléation le 6 mai prochain.

Mai arriva donc, le 6 précisément. Nous partons donc à 5h du matin vers Moncton dans l’espoir que cette fois c’est la bonne. Comme souhaité, nous laissons Jaws entre les mains de Dre Cullen qui nous donna des nouvelles aussitôt que la chirurgie fût terminé. Jaws avait fait ça comme un champion! Nous le récupérons le lendemain et la route vers la maison n’a pas été de tout repos. Heureusement, il n’a suffit que 2-3 jours pour revoir notre Jaws en pleine forme!

***

Parce que tout ça coûte très cher, et aussi parce que les temps sont difficiles pour notre famille, nous avons créé une boutique Etsy. Vous y trouvez six illustrations originales imprimées à tirage limité. Ces oeuvres sont numérotés et signés par l’artiste, Jany Tremblay. De sublimes macarons et de mignons carnets à colorier sont aussi disponibles. Les profits des ventes de la boutique nous aideront à défrayer les coûts très dispendieux des tests et de l’intervention pour ainsi, permettre à Jaws de vivre heureux encore plusieurs années. Alors, merci d’aller y jeter un coup d’oeil (coup d’oeil, t’a pognes-tu!?) et pourquoi pas, vous laissez tenter par un petit quelque chose… ou deux!

Jaws vous en remercie. Oui! Oui! Il ne le sait pas, mais il vous remercie gros gros gros pour votre soutien... Ainsi que toute la famille.

Photo de jaws avant l'opération à l'oeil

Pour des commentaires ou des questions, j’ai beau avoir l’air très brillant dans cette position, ce n’est quand même pas moi qui pourra vous répondre. Mais vous pouvez toujours m’écrire, mes maîtres seront contents de vous répondre.

Suivez mon compte Instagram pour avoir des nouvelles de mon opération et voir mon super look de pirate. Et merci de m’encourager en achetant un de mes beaux portraits sur la boutique Etsy.